Les actus du moment

Chercher une actu :
Hastag
Box revue de presse et agenda
bandeau-actualites
Voyage Amsterdam BTS MUC

Les BTS MUC à Amsterdam

Découverte d’Amsterdam sous toutes ses facettes par les étudiants de BTS MUC de la Joliverie.


Du 11 au 16 mars la classe de BTS 1 MUC est parie à la découverte de la célèbre ville des Pays-Bas, Amsterdam. Ils nous livrent la recette de leur voyage et leur ressenti au travers des différentes visites (toujours en anglais !)

 

Recette pour un bon voyage et une ouverture à l’international

  • Commencez par un départ de La Joliverie
  • Liez avec des étudiants fort sympathiques et des professeures géniales
  • Prenez un zeste de bonne humeur
  • Ajoutez-y des moments inoubliables
  • Versez le tout dans une magnifique ville comme Amsterdam.
  • Incorporez les musées Heineken, Van Gogh, le stade de l’Ajax
  • Insérez également le marché aux fleurs
  • Saupoudrez de street’art
  • Et décorez avec le port de Rotterdam
  • Vous obtiendrez une expérience exceptionnelle vécue par la classe de BTS 1 MUC de la Joliverie et leurs professeures

Océane, Ameline, Manuela et Cassandre

 

In de ogen van Van Gogh (dans les yeux de Van Gogh)

L'art se regarde, se dévoile, se partage, s'admire ... C’est l’expérience que j’ai vécue en découvrant le musée Van Gogh à Amsterdam.

Chaque couleur, chaque trait de pinceaux, chaque détail, nous donnent envie de nous introduire dans l'œuvre pour flâner le long de la Seine (Langs de Seine, 1887) ; s'évader dans la voie lactée (Melkweig 1890) ; déguster les fruits du péché (Appels, 1887) ; sentir les tournesols (Vase with fifteen sunflowers, 1889) ; se perdre dans les champs de blé (Korenveld met kraaien, 1890).
Tout nouveau pas dans le musée est une facette du peintre, sa vie se dévoile à nous d'oeuvre en œuvre.
Ses toiles évoluent avec lui et nous transmettent des émotions, il ne faut pas être expert en art pour les ressentir, simplement ouvrir les yeux et se laisser guider par le pinceau de l'artiste...

Alyssa

 

Amsterdam Arena

Lors d’une matinée assez triste couverte par un ciel nuageux la classe de BTS 1 MUC s’est rendue au stade de l’AJAX Amsterdam. L’Amsterdam Arena a ouvert ses portes en 1996. Ce stade peut accueillir différents évènements comme des concerts, des festivals et des matchs. Il est également considéré comme un stade ultra moderne grâce à son toit rétractable capable de s'ouvrir ou de se fermer en une demi-heure même au cours d'un match. Incroyable une voie routière passe sous la pelouse du stade ! Ce bijou de la capitale a couté environ 140 millions d’euros, il a une capacité de 53 892 personnes pour les matchs de football et de 68 000 pour les concerts. Accompagnés d’un guide, nous avons pu découvrir les vestiaires du club, la salle des trophées, la pelouse, la salle de conférence, la salle d’interview et les coulisses du stade. Moment exceptionnel, nous avons pu prendre la place du capitaine d’équipe et du staff pour un interview virtuel d’après match. Expérience amusante pour une classe de sportifs !

Gabriel

 

Les oeuvres d’art cachées d’Amsterdam

Amsterdam est une ville très créative. Les amstellodamois sont nombreux à personnaliser leur ville et à s’y exprimer par le street art.
Pendant une après-midi, nous sommes partis à la recherche à travers Amsterdam d’œuvres d’art cachées.
Au détour des rues, s’offrent à nous des mosaïques, des graffitis, des collages … Autant d’œuvres d’art !
Et ces œuvres sont là pour véhiculer des messages. Le street art est bien un art, un art clandestin. C’est un art qui a connu un âge d’or à Amsterdam, désormais révolu. Dans une partie de la ville, les œuvres sont effacées pour faire place à des murs propres destinés aux hôtels qui accueilleront des touristes.

Manon

 

Le marché aux fleurs d’Amsterdam, une visite animée

Quelle surprise de découvrir ce grand lieu, parsemé de fleurs, d’une palette de couleurs, de droite à gauche. Nous pouvions observer des milliers de fleurs, des roses aux tulipes, frangipaniers aux reine-marguerite, et bien d’autres encore. Eblouissement visuel mais sans aucune perception olfactive…dans cet immense marché.
Nous avons pu apprendre que des fleurs du monde entier y sont vendues quotidiennement, c’est le pôle majeur du commerce international des fleurs, où tous les traders européens négocient les prix en fonction de leur besoin et afin d’obtenir la meilleure offre : ces fleurs, loin d’incarner beauté et féminité ne sont que marchandises. Aalsmeer reçoit désormais le surnom de "Wall Street de la fleur".

Marie Alice et Bertille