Les actus du moment

Chercher une actu :
Hastag
Box revue de presse et agenda
bandeau-actualites
Stagiaire suédoise

L’école maternelle vue par Angelica, stagiaire suédoise

Lors de son stage à l’école maternelle, Angelica Malmros a relevé un certain nombre de différences avec son pays d’origine.


Un système ouvert aux non-diplômés
La plus grande différence pour Angelica est le niveau d’étude des enseignants de maternelle. En France, pas question de prétendre à un poste d’enseignant sans diplôme de master. En Suède en revanche, le diplôme n’est pas un prérequis essentiel, même si la priorité sera donnée aux diplômés. ”Pas l’habitude de rester à l’intérieur” En Suède, l’école maternelle n’est pas obligatoire. Elle permet avant tout aux parents de faire garder leurs enfants sur leur temps de travail, tout en assurant un service d’éducation aux tout jeunes.

Je n’ai pas l’habitude de rester aussi longtemps à l’intérieur”, disait Angelica au début de son séjour. En effet, en Suède, les enfants sont très souvent à l’extérieur, soit pour des temps de jeu, soit pour des sorties et des activités. 3 adultes pour 16 enfants Enfin, le système suédois s’adapte au plus près des besoins des enfants. Alors qu’en France, “les enfants sont environ 29 dans la classe” pour un enseignant et un.e assistant.e, en Suède ”un groupe de maternelle comporte d’ordinaire une quinzaine d’enfants répartis entre trois adultes”. Angelica est repartie le 11 mai à Gotland retrouver sa famille et ses études.

Angelica : “Very inspiring” : "Hello! My name is Angelica and I am 28 years old. I´m from Sweden and live on a small island called Gotland in the middle of the Baltic Sea. At home I study to be a preschool teacher and in the spring we do an internship in a preschool. For two and a half weeks I have had an internship at Saint-Madeleine school in order to develop my leadership, see how the French school works and what kind of leadership the teachers have. This trip has been very inspiring and educational. I have discovered a lot of differences between the way the French and Swedish preschools are teaching."