Les actus du moment

Chercher une actu :
Hastag
Box revue de presse et agenda
bandeau-actualites
Semaine Espagnole 2019

"La semana española"

En mars dernier, le collège Sainte-Madeleine la Joliverie recevait la visite de 15 correspondants espagnols de l’école Avenida de Toreros. Du 31 mars au 6 avril, 49 élèves de quatrième et de troisième leur ont rendu la pareille.


Tous les deux ans, le collège Sainte Madeleine la Joliverie propose aux élèves un voyage dans le pays de leur LV2. En 2019, c’est l’Espagne des époques médiévale et moderne que les élèves ont eu l’occasion de découvrir.

Madrid contemporaine et moderne

Lundi, 10h, estacíon de Atocha. L’impressionnante gare du midi donne tout de suite le ton. Les façades rouges briques et les toits en ardoise sont deux caractéristiques du style castillan que Madrid a mélangé avec des influences étrangères au cours des siècles. Depuis le stade Santiago Bernabeu du Real Madrid à la Puerta del Sol en passant par le Palais Royal et la Plaza Mayor, les élèves traversent les siècles jusqu’à la période des Habsburg. Entre les rallyes et les ateliers éventail et flamenco, pas le temps de s’ennuyer. Le soir, les élèves sont hébergés dans des familles espagnoles.

Semaine espagnole

D’Alcázar en Alcázar

Après Madrid, détour par Tolède jeudi et Ségovie vendredi, deux villes médiévales fortifiées à proximité de la capitale, surplombées de leur Alcázar, leur "forteresse". A Ségovie, à travers les flocons de neige, le groupe visitent la vieille ville, la cathédrale et le donjon de l’Alcázar. Le séjour se termine par un repas de tapas le vendredi soir.

Un projet « deux en un »

Pour 15 élèves de quatrième, ce voyage a été l’occasion de partager une journée typiquement espagnole en compagnie de leur correspondant à l’école IES Avenida de Toreros. En Espagne, la journée du collégien s’étend de 8h30 à 14h, entrecoupée de deux récréations. Les jeunes Espagnols déjeunent ensuite chez eux, le collège ne disposant pas de restauration scolaire. Le projet de correspondance était en réflexion depuis novembre dernier entre Pamela Berthelot et son homologue madrilène, via la plateforme européenne eTwinning. Un échange fructueux qui a permis la réalisation de ce projet "deux en un".

Semaine espagnole